Lipoconversion

La lipoconversion correspond à la transformation de l’augmentation mammaire par prothèses en une augmentation par lipomodelage…

La lipoconversion correspond à la transformation de l’augmentation mammaire par prothèses en une augmentation par lipomodelage.

 

Nous avons réalisé cette intervention de nombreuses fois dans des cas particuliers, mais globalement, la demande était limitée. Suite à l’alerte concernant le potentiel risque de lymphome type LAGC-AIM chez des patientes porteuses d’implants macrotexturés, certaines patientes ont été inquiétées par cette information. Bien qu’il s’agisse d’une affection extrêmement rare, certaines patientes ne sont pas rassurées par les explications médicales, et souhaitent l’ablation de prothèses. Cela correspond le plus souvent à une certaine ambivalence par rapport à l’augmentation mammaire, ou à une situation d’augmentation mammaire qui n’a plus lieu d’être car la patiente a pris du poids, et a maintenant un sein trop volumineux. Dans d’autres cas rares, il peut s’agir de patientes ayant un terrain familial de lymphomes et de cancers du sein, qui peut constituer un terrain potentiel pour le LAGC-AIM.

 

Aussi, cette intervention est devenue de plus en plus fréquente et depuis le début de l’année 2019, nous la réalisons plusieurs fois par mois.

Bilan pré-opératoire

Le bilan préopératoire, pour le sein, ne diffère pas de celui d’une augmentation mammaire classique à savoir : avant 30 ans, réalisation d’une échographie seule ; entre 30 et 40 ans, réalisation échographie + une incidence de mammographie ; après 40 ans, réalisation d’une mammographie classique et d’une échographie. Ce bilan, bien sûr, doit être normal, c’est-à-dire classé ACR1 ou ACR2. En cas de lésion ACR3, il faut réaliser une micro-biopsie pour reclasser la lésion en ACR2.

Eléments morphologiques à prendre en compte

La forme du sein, avec la présence d’une ptose éventuelle, est importante à considérer. En cas de ptose, en cas d’implantation ancienne, ou en cas de volume important, une fois la prothèse enlevée, il y aura trop de tissus cutanés, et pour donner une forme satisfaisante au sein, il faudra envisager une cure de ptose ou mastopexie (cf. ce chapitre).

 

Le volume de seins et le volume des parties molles, comme le muscle grand pectoral, sont également à prendre en compte. Ils correspondent aux tissus receveurs qui pourront accepter les spaghettis graisseux du lipomodelage (cf. chapitre lipomodelage). Si les parties molles évaluées représentent 200 ml de volume, on pourra transférer environ 200 ml. Si elles représentent 400 ml, on pourra transférer environ 400 ml. L’expérience permet d’évaluer de façon précise les tissus receveurs. L’imagerie peut également aider à évaluer le volume dela prothèse par rapport au volume du sein et des parties molles.

Technique opératoire

La technique opératoire varie légèrement en fonction du besoin ou non de réaliser une cure de ptose associée.

 

LIPOCONVERSION SANS CURE DE PTOSE

Si la peau a une bonne tonicité et que le volume de la prothèse est relativement limité, on peut envisager une lipoconversion sans réalisation de cure de ptose, ce qui permettra de limiter la rançon cicatricielle.

 

Dans un premier temps, la patiente est habituellement installée en décubitus ventral, pour prélever la graisse au milieu des cuisses et des régions sus-iliaques, et souvent à la face interne des cuisses et des genoux. La graisse est ensuite préparée par centrifugation douce. La patiente est ensuite réinstallée en décubitus dorsal position demi-assise. Habituellement, par voie péri-aréolaire inférieure, la prothèse est enlevée. Une partie de la capsule est également enlevée. L’hémostase doit être soigneuse. On réalise ensuite un lipomodelage de toute la partie située en avant de la capsule antérieure et il est également éventuellement possible de réaliser un lipomodelage derrière la capsule postérieure. Un drain de Redon est mis en place et donne habituellement très peu et peut souvent être enlevé dès le lendemain.

 

LIPOCONVERSION AVEC MASTOPEXIE

En cas de volume important de la prothèse, ne permettant pas la substitution de ce volume par une lipoconversion, il faudra réduire l’étui cutané en réalisant une mastopexie. De la même façon, si le sein a déjà tendance à ptoser avec les prothèses en place, il faut réaliser une cure de ptose.

 

La patiente est installée en décubitus ventral. On prélève la graisse au niveau de cuisses et au niveau de régions sus-iliaques, et à la face interne des cuisses et des genoux. La graisse est préparée par centrifugation douce.

 

La patiente est ensuite installée en décubitus dorsal position demi-assise. On réalise la mastopexie avec une cicatrice péri-aréolaire et verticale, ou péri-aréolaire et T inversé court. La prothèse est enlevée. On réalise une capsulectomie partielle ou subtotale, en fonction des cas. Le sillon sous-mammaire doit être bien fixé. Et on réalise souvent la technique du lambeau latéral, de façon à réduire la base mammaire. On peut réaliser un lipomodelage à la demande, dans toute la région antérieure et également en arrière de la capsule postérieure. Un drainde Redon est mis en place mais qui donne habituellement peu et peut être enlevé au bout de deux jours. La fermeture est réalisée en trois plans.

Complications spécifiques

Il n’y a pas, ou très peu, de complications spécifiques aux lipomodelages et aux transferts graisseux. Il peut parfois survenir un kyste huileux ou des zones de cytostéatonécrose que l’on peut traiter par simple ponction au cabinet. Aucune complication importante en rapport avec une lipoconversion n’a été constatée dans notre expérience.

Indications

Les indications doivent être bien réfléchies. Elles sont potentiellement variées et étendues. Globalement, on peut retenir comme indications de la lipoconversion :

  • Toutes les patientes ne souhaitant plus de prothèse mammaire et souhaitant remplacer une partie du volume de la prothèse mammaire par un transfert graisseux
  • Les patientes présentant un sérome récidivant sur prothèse
  • Les patientes ayant développé une hypertrophie mammaire en prenant de l’âge, et qui souhaitent enlever les prothèses et obtenir le meilleur résultat possible
  • Les cas secondaires avec complications des prothèses et qui ne souhaitent plus de prothèses

Avantages de la lipoconversion

  • Contraintes du prélèvement : douleurs postopératoires plus diffuses
  • Œdèmes, ecchymoses : assez importantes au niveau du site de prélèvement
  • Coût plus élevé qu’un simple mastopexie, car le temps opératoire est allongé par le changement de position

Inconvénients de la lipoconversion

  • Caractère naturel de l’augmentation mammaire
  • Obtenir le meilleur résultat satisfaisant sans prothèse
  • Restauration d’un décolleté satisfaisant
  • Rajeunissement du décolleté du fait des transferts graisseux
  • Décolleté plus naturel, avec une jolie jonction entre le segment 1 et le segment 2 du sein
  • Meilleure gestion des asymétries thoraciques et des asymétries mammaires
  • Avantage spécifique des prélèvements graisseux chez les patientes présentant une stéatomérie trochantérienne, qui est réduite de ce fait, par le prélèvement

Conclusion

  • La lipoconversion est en plein développement et fait l’objet d’une demande importante depuis quelques temps.
  • La lipoconversion permet d’enlever la prothèse tout en obtenant un résultat morphologique satisfaisant, sans se retrouver un sein complétement vidé, type gant de toilettes.
  • La lipoconversion présente des avantages largement supérieurs aux inconvénients, qui sont représentés essentiellement par des ecchymoses sur les zones dessites de prélèvement graisseux.
  • Il faut bien définir les indications de la lipoconversion sans mastopexie ; et les indications de lipoconversion avec mastopexie qui sont les plus fréquentes dès lors que les prothèses ont été implantées de façon ancienne.
  • Finalement la lipoconversion est une solution élégante qui permet à des patientes ne souhaitant absolument plus de prothèse mammaire de retrouver une morphologie mammaire satisfaisante et acceptable. Le résultat final à attendre doit cependant être bien précisé avec la patiente pour qu’elle ne soit pas déçue car la morphologie obtenue est bien différente d’une augmentation mammaire par prothèse et se rapproche beaucoup du sein normal sans prothèse. Il s’agit d’une intervention délicate au point de vue technique, qui nécessite un chirurgien plasticien ayant une grande expérience en chirurgie plastique du sein, et dans la technique du lipomodelage.
logo_main_white

Actualités du site

s
Prothèses
Prothèses & Sein

Les prothèses mammaires sont soumises très fréquemment à des agitations, ou à des scandales, médiatiques, et ce sujet n’a jamais été aussi pertinent. Cela peut être

Lire la suite »

Reprise enthousiaste d'une activité normale

Nous sommes vraiment très heureux de reprendre une activité chirurgicale normale, car c’est vraiment notre engagement d’homme et de Médecin, et notre vie, de pouvoir rendre service en réalisant ce que nous faisons le mieux, et avec passion: une Chirurgie Plastique de qualité, intense et variée.

Toutes les interventions peuvent maintenant être programmées, et c’est une très bonne nouvelle pour les patientes, que ce soit en Chirurgie Reconstructrice et Réparatrice, ou en Chirurgie Esthétique.

Cette activité se fait dans un esprit de sérénité et de sécurité. Tout est fait pour assurer la sécurité des patients et des équipes, que ce soit au cabinet ou à la Clinique. Les règles sanitaires ont été mises en place (port de masque, gel hydro-alcoolique, barrière de protection…) mais il convient également d’observer les recommandations de distanciation physique, et les gestes barrières dans tout le circuit médical, mais également dans les suites de l’acte envisagé, et aussi de respecter les consignes pré et post opératoires pour éviter tout contact avec un sujet COVID, ou qui simplement pourrait être COVID+.

Nous vous conseillons de vous faire vacciner dès que possible, quelque-soit votre âge, pour votre sécurité et celle des membres de l’équipe. Dans tous les cas, avant chirurgie, un test PCR doit être réalisé 2 jours avant l’intervention, et transmis à la Clinique (une ordonnance vous sera adressée par mail par notre secrétariat).

Vous pouvez maintenant appeler le secrétariat pour programmer votre intervention pour les patientes ayant déjà été vues en consultation. Pour les patientes souhaitant envisager une intervention, et qui n’ont pas encore consulté, elles peuvent prendre rendez-vous par téléphone, ou sur Doctolib (lien de prise de rendez-vous en haut et à droite du site).

La Chirurgie Plastique apporte le plus souvent un bien-être physique et psychologique. Ce bien-être pourra contribuer à retrouver la joie de vivre. Plus que jamais, la Chirurgie Plastique pourra contribuer au bonheur, et apporter un élan positif et vertueux. La Chirurgie Plastique pourra ainsi contribuer à retrouver l’enthousiasme et le dynamisme, et nous pensons qu’il s’agit d’un rôle important et essentiel.