Lifting Fronto-Temporal

Avec le vieillissement, le front peut s’allonger et se plisser, et les sourcils peuvent chuter de façon plus ou moins importante…

Type d’anesthésie

L’intervention est réalisée sous anesthésie locale avec neurolept-analgésie, ou sous anesthésie générale

Durée de l’hospitalisation

Si l’intervention est réalisée en chirurgie ambulatoire, le patient peut quitter la clinique, deux ou trois heures après l’intervention, après le passage du chirurgien.

Si l’intervention est combinée à un lifting cervico-facial, le patient reste hospitalisée habituellement une nuit.

Introduction

Avec le vieillissement, le front peut s’allonger et se plisser, et les sourcils peuvent chuter de façon plus ou moins importante. Dans certains cas, il existe, même chez des patients jeunes, une asymétrie du sourcil, ou une chute du sourcil, qui gêne ces patients.

 

Le lifting frontal et le lifting frontal endoscopique, beaucoup pratiqués il y a quelques années, ont été plus ou moins abandonnés ces dernières années du fait de leurs inconvénients potentiels (cicatrices, petites alopécies et troubles sensitifs), et du fait de l’efficacité de la toxine botulique au niveau du front. Cependant, la toxine botulique a une efficacité de durée limitée (4 à 6 mois), et ne parvient pas à faire remonter le sourcil de façon importante. Il manquait donc une technique chirurgicale permettant de repositionner les sourcils, et de corriger une éventuelle asymétrie des sourcils et de la région temporale. Cette technique a été proposée par un de nos collègues, et ami, le chirurgien brésilien Fausto Virterbo, qui a décrit cette technique de lifting fronto-temporal sous le terme de « gliding brow lift » (1).

Objectif de l’intervention

L’intervention de lifting fronto-temporal a pour objectif de corriger la région frontale, la région temporale, et la partie haute de la région orbitaire, en particulier le sourcil. Le principe de l’intervention est de repositionner le sourcil après un décollement cutané et de fixer la nouvelle position du sourcil par un capitonnage externe appelé « filet hémostatique ».

Avant l’intervention

Lors de la première consultation:
Une fois le rapport bénéfices/risques positif établi, les grandes lignes de cette chirurgie et sa réalisation sont expliquées à la patiente. 
L’ensemble des critères d’inclusion pour la chirurgie esthétique du visage doit être présent (bon état médical, critères psycho-sociaux et environnementaux).
Il est bien expliqué à la patiente le gain à attendre de cette opération, à savoir le repositionnement du sourcil et l’amélioration frontale.

 

Les critères de sélection:
Dans le cadre d’une intervention de chirurgie esthétique, le patient doit bien accepter l’hygiène corporelle, l’horaire du jeûne, la nécessité de la présence d’un accompagnant pour la sortie et la nuit suivant l’intervention, en cas de chirurgie ambulatoire.

 

Lors de la 2ème consultation, les informations et consignes pré et post-opératoires sont remises et expliquées au patient qui est responsabilisé, et qui est un acteur indispensable à la réussite de la prise en charge ambulatoire. Les ordonnances pré- et postopératoires sont données. Le patient est fortement encouragé à récupérer le traitement médical avant le jour opératoire.

 

Accueil au bloc opératoire: 
L’accès au bloc opératoire se fait à pieds, accompagné du personnel soignant accueillant, souriant et rassurant. La check-list pré-opératoire est vérifiée.

Intervention

Juste avant l’intervention, un dessin est réalisé, repérant les zones fronto-temporales à décoller. L’anesthésie locale se fait par infiltration de Naropeine Adrénalinée en infiltrant les zones d’incision et en réalisant un bloc au niveau sus-orbitaire.

 

Le décollement se fait au décolleur cylindrique et toute la zone dessinée est décollée par deux petites incisions, de chaque côté, de quelques millimètres, réalisées dans le cuir chevelu.

 

Après le décollement, la peau frontale et les sourcils sont repositionnés et fixés par deux sutures horizontales de chaque côté, puis un capitonnage externe est réalisé selon la technique du « filet hémostatique », qui donne un aspect très particulier (aspect de « peau de crocodile »), avec des irrégularités liées au capitonnage externe par des fils non résorbables. Cet aspect peut être masqué par l’application de Micropore de couleur chaire.

Suites postoperatoires

Il n’y a habituellement pas de douleur importante, mais plutôt un certain inconfort avec une sensation de tension du front et de la région sus-orbitaire.

 

Les premiers jours, il faut se reposer et éviter tout effort violent qui pourrait favoriser un saignement. Les suites opératoires sont marquées principalement par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus), notamment en région palpébrale supérieure, dont l’importance et la durée sont variables en fonction des patients.

Résultat

Un délai de 1 à 2 mois est nécessaire pour réellement apprécier le résultat. Il s’agit du temps nécessaire pour que les tissus retrouvent leur souplesse et que l’œdème disparaisse. Les résultats sont habituellement durables. Par contre la peau continue à vieillir, les muscles continuent à bouger et de ce fait la partie haute du visage peut se relâcher un petit peu en post-opératoire.

 

Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu vous donnera habituellement satisfaction.

 

Dans une série publiée par le Dr Fausto Virterbo (1), les résultats ont été jugés « bon » ou « très bon » dans 70 % des cas et « moyen » dans bien dans 23 % des cas.

Imperfections du résultat

Les imperfections du résultat peuvent être induites par un malentendu entre ce que l’on peut raisonnablement attendre d’une intervention type lifting fronto-temporal.

 

Dans 6 cas sur 8 (5% des cas), le Dr Viterbo a constaté un relâchement du sourcil ou une asymétrie du sourcil, qu’il a corrigé dans 4 cas sur 6 par une reprise selon la même technique, qui peut être réalisée sous anesthésie locale si la reprise est précoce, avant le retour de la sensibilité du front.

Complications eventuelles

Les vraies complications sont rares à la suite d’un lifting fronto-temporal. Ces complications potentielles sont:

 

  • Hématome: toujours possible en chirurgie, l’hématome est exceptionnel dans les liftings fronto-temporaux, du fait du filet hémostatique. Le Dr Viterbo n’a eu aucun cas dans sa série publiée de 118 cas (1)

 

  • Infection: l’infection est exceptionnelle lors d’un lifting fronto-temporal. Des petites réactions peuvent correspondre à des micro-abcès sur des points de fil résorbable, sans qu’il s’agisse d’une véritable infection.

 

  • Anomalies de cicatrisation: en l’absence de cicatrice visible, le risque cicatriciel peut être considéré comme inexistant, dans cette chirurgie.

 

  • Diminution de la sensibilité de la région frontale. Cette diminution est fréquente et s’atténue progressivement avec le temps. Il est important de bien caresser cette zone frontale, face au miroir, pour bien favoriser la récupération sensitive.

Conclusion

Le lifting fronto-temporal va probablement retrouver une place importante en chirurgie du visage, grâce aux raffinements techniques proposés, qui simplifient la technique opératoire, et surtout les suites opératoires, au prix d’un aspect un peu impressionnant et particulier pendant quelques jours.

 

Les meilleures indications sont les patients qui nécessitent un repositionnement du sourcil et un rajeunissement de la région orbitaire supéro-externe.

Réference

logo_main_white

Actualités du sites

s
Prothèses
Prothèses & Sein

Les prothèses mammaires sont soumises très fréquemment à des agitations, ou à des scandales, médiatiques, et ce sujet n’a jamais été aussi pertinent. Cela peut être

Lire la suite »
No more posts to show

Reprise enthousiaste d'une activité normale

Nous sommes vraiment très heureux de reprendre une activité chirurgicale normale, car c’est vraiment notre engagement d’homme et de Médecin, et notre vie, de pouvoir rendre service en réalisant ce que nous faisons le mieux, et avec passion: une Chirurgie Plastique de qualité, intense et variée.

Toutes les interventions peuvent maintenant être programmées, et c’est une très bonne nouvelle pour les patientes, que ce soit en Chirurgie Reconstructrice et Réparatrice, ou en Chirurgie Esthétique.

Cette activité se fait dans un esprit de sérénité et de sécurité. Tout est fait pour assurer la sécurité des patients et des équipes, que ce soit au cabinet ou à la Clinique. Les règles sanitaires ont été mises en place (port de masque, gel hydro-alcoolique, barrière de protection…) mais il convient également d’observer les recommandations de distanciation physique, et les gestes barrières dans tout le circuit médical, mais également dans les suites de l’acte envisagé, et aussi de respecter les consignes pré et post opératoires pour éviter tout contact avec un sujet COVID, ou qui simplement pourrait être COVID+.

Nous vous conseillons de vous faire vacciner dès que possible, quelque-soit votre âge, pour votre sécurité et celle des membres de l’équipe. Dans tous les cas, avant chirurgie, un test PCR doit être réalisé 2 jours avant l’intervention, et transmis à la Clinique (une ordonnance vous sera adressée par mail par notre secrétariat).

Vous pouvez maintenant appeler le secrétariat pour programmer votre intervention pour les patientes ayant déjà été vues en consultation. Pour les patientes souhaitant envisager une intervention, et qui n’ont pas encore consulté, elles peuvent prendre rendez-vous par téléphone, ou sur Doctolib (lien de prise de rendez-vous en haut et à droite du site).

La Chirurgie Plastique apporte le plus souvent un bien-être physique et psychologique. Ce bien-être pourra contribuer à retrouver la joie de vivre. Plus que jamais, la Chirurgie Plastique pourra contribuer au bonheur, et apporter un élan positif et vertueux. La Chirurgie Plastique pourra ainsi contribuer à retrouver l’enthousiasme et le dynamisme, et nous pensons qu’il s’agit d’un rôle important et essentiel.